menu

Ecologic est un organisme
agrée par l'état depuis 2006.

Les indicateurs clés de la RSE et les déchets

Définitions officielles de la RSE

Définition de la RSE par l’Union Européenne

La Commission Européenne, dans sa 3ème Communication Sur la RSE (2011) définit la RSE comme “la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société“.

L’UE a aussi, afin de proposer un cadre pour les entreprises souhaitant s’investir dans le développement durable, publié en 2001 un Livre Vert de la Responsabilité Sociale des Entreprises.Elle y donnait alors la définition de la RSE suivante :

« l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes. Être socialement responsable signifie non seulement satisfaire pleinement aux obligations juridiques applicables, mais aussi aller au-delà et investir «davantage» dans le capital humain, l’environnement et les relations avec les parties prenantes ».

Définition de la RSE selon l’ISO 26000

De son côté, l’ISO (International Organisation for Standardisation), organisation chargée de définir les standards internationaux qui régissent le commerce des entreprises, s’est également penchée sur la définition de la RSE dans un document publié par le groupe de travail sur la Norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociale des Entreprises. Dans ces lignes directrices, l’ISO donne la définition de la RSE suivante :

« la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement , se traduisant par un comportement éthique et transparent qui :
  • contribue au développement durable , y compris à la santé et au bien-être de la société ;
  • prend en compte les attentes des parties prenantes ;
  • respecte les lois en vigueur et qui est en accord avec les normes internationales de comportement ; et qui est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ».

17 objectifs du développement durableResponsabilité sociale des entreprises ou responsabilité sociétale des entreprises ?

On voit parfois parfois employé le terme “responsabilité sociale des entreprises” ou “responsabilité sociétale des entreprises” lorsque l’on parle de RSE. Linguistiquement parlant, le mot “sociétal” est une anomalie en français et ne devrait pas être employé. Étymologiquement, c’est le mot “social” qui est correct et qui correspond à la définition de ce mot. Néanmoins, de plus en plus d’experts et d’institutions emploient le terme “sociétal” lorsqu’ils parlent de la RSE, considérant que le mot “social” ne permet pas d’englober toutes les dimensions de la définition de la RSE (économique ou environnementale par exemple).

De plus en plus de consommateurs deviennent critique vis-à-vis des entreprises

Ils veulent que ces dernières respectent mieux les lois, l’environnement et soient plus responsables en général.

En France, les lois NRE ont été les premières, à obliger les entreprises à rendre publiques leurs performances en matière de développement durable. Elles ont été suivies par diverses réglementations comme les lois Grenelle ou les Lois de Vigilance. Depuis on commence à parler de «RSE» comme un outil de management, de communication et de développement pour les entreprises. La RSE est devenue indispensable pour améliorer l’image des entreprises auprès des consommateurs, mais aussi afin de mieux gérer les ressources de l’entreprise et d’améliorer la productivité interne.

Les outils de la RSE aujourd’hui

Aujourd’hui, la RSE commence véritablement à s’imposer dans les modes de fonctionnement des entreprises.

Dans sa communication sur la RSE de 2011, la Commission Européenne précise que :

“pour assumer [leur responsabilité sociale], il faut au préalable que les entreprises respectent la législation en vigueur et les conventions collectives conclues entre partenaires sociaux. Afin de s’acquitter pleinement de leur responsabilité sociale, il convient que les entreprises aient engagé, en collaboration étroite avec leurs parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans leurs activités commerciales”.

Pour poursuivre ces objectifs, de nombreux outils se sont développés pour permettre aux entreprises de mieux quantifier leurs performances et leurs actions en matière de développement durable. Par exemple, les entreprises utilisent désormais l’ACV (Analyse de Cycle de Vie) pour quantifier leurs émissions de gaz à effet de serre et leurs impacts sur l’environnement. D’autres outils se développent pour mieux prendre en compte les attentes des parties prenantes, pour mieux communiquer, de façon plus responsable.

Un tableau de bord se présente comme un outil utile pour les entreprises dans la gestion des activités en RSE. En permettant de mesurer les progrès sur les indicateurs RSE, il assure l’intégration des objectifs de durabilité dans les actions de l’entreprise. Il intègre des indicateurs de responsabilité sociale et de développement durable dans la stratégie adoptée et dans le mode opératoire.

Pour les grandes entreprises

Les professeurs Francesco Perini et Antonio Tencati (2006) se sont intéressés à un tableau de bord adaptable à tout type d’entreprise appelé The Sustainability Evaluation and Reporting System. Ce tableau propose une méthodologie dans la politique de développement durable, permettant de mesurer sa performance sur les indicateurs RSE et ainsi de les intégrer aux prises de décisions de l’entreprise.

Ce tableau fonctionne à travers trois modules :

  • un système de Reporting comprenant un rapport annuel, un rapport sociétal et un rapport environnemental ;
  • un système d’information et de gestion intégrée ;
  • des indicateurs d’évaluation de la performance en développement durable.

Un outil RSE pour les PME

Les auteurs se sont fondés sur le Guide SD 21000 de l’Afnor, qui propose un autodiagnostic de développement durable. Quant aux indicateurs de performance, ils ont été simplifiés en se basant sur des indicateurs du Global Reporting Initiative. Ce tabeau a pour objectif de simplifier au maximum la mise en place d’un système RSE dans les petites entreprises, en donnant des lignes directrices simples à suivre. Il est composé de 4 thématiques déclinées en une vingtaine d’enjeux :

  • Sociale : la gestion des compétences, l’insertion professionnelle, la politique de formation, les conditions de travail des employés et l’ambiance au travail, la question d’équité.
  • Economique : la politique d’investissement, la répartition de la valeur ajoutée, la méthode de production, l’impact économique local.
  • Environnementale : les émissions de GES, la réduction de la pollution des sols, réduction de la consommation d’énergie et de l’eau, la diminution du volume de toxicité des déchets, l’impact environnemental local.
  • Gouvernance : l’identification des parties prenantes, la prise en compte de leurs attentes, l’engagement de la direction, la communication interne et externe.

Pour le tri des déchets DEEE, e-dechet.com est votre partenaire idéal

Pour les PME box tout compris

Catalogue boxs, contenants et accessoires
Découvrez nos box et accessoires

Pour les entreprises souhaitant profiter de la solution sur site offerte par les fabricants

Faire enlever ses équipements sur siteCe guichet unique de gestion de ses déchets d'équipements permet d'une part un archivage centralisé des documents réglementaires de reporting (BSD, certificat de destruction, relevés divers...).

D'autre part il permet le pilotage des indicateurs clés de la RSE en matière de déchets électriques et électroniques (DEEE) puisqu'il permet de suivre les tonnes collectées, traitées, dépolluées et valorisées.

Les chiffres obtenus pourront alimenter plus largement tous les autres indicateurs de suivi des déchets dans le cadre de la démarche RSE de l'entreprise.

Pour les entreprises qui souhaitent apporter leurs DEEE sur un point dédié

Apporter ses DEEE sur un point
Trouver le point d'apport dans notre réseau sur tout le territoire français.

indicateurs clés économie circulaireVotre entreprise souhaite s'investir dans une démarche RSE mais vous ne savez pas par où commencer ?

Vous voulez mettre en place des actions en matière de développement durable et contrôler les résultats par rapport aux actions déjà engagées ? Grâce à quelques petits gestes et astuces simples vous pourriez ainsi grandement améliorer votre empreinte environnementale et celle de votre entreprise !

Et si vous essayiez de mieux gérer vos déchets et de mieux recycler au bureau et assurer la conformité de l'entreprise ?

Si le recyclage est très répandu à domicile, il est beaucoup plus rare qu’il soit pratiqué au bureau. Toutes les bonnes habitudes que l’on tente de mettre en place lorsque l’on est chez soi, on a tendance à les oublier lorsque l’on arrive au travail. Les déchets s’accumulent, le recyclage est oublié et c’est bien dommage car avec quelques gestes ou astuces simples, recycler et mieux gérer ses déchets au bureau peut être un jeu d’enfant. En plus c'est assurer la conformité de l'entreprise.

Commençons par les bases.

Dans de nombreuses entreprises, il n’existe même pas de poubelles spécifiques pour le recyclage des bouteilles en plastique, des déchets alimentaires, des cartons, des piles, des cartouches et des déchets d'équipements électroniques (DEEE)… Beaucoup de citoyens ne savent pas encore exactement comment doit-être pratiquer le recyclage, quelles sont les règles et comment les respecter facilement.

La première chose à faire est donc d’avoir de mettre en place les conditions de base pour permettre le recyclage au bureau :

  • Installez ou faites installer des poubelles spécifiques :
    • une poubelle “tout venant”,
    • une poubelle pour les recyclables,
    • une poubelle pour les verres,
    • un contenant pour les piles,
    • un meuble de collecte pour DEEE...
  • Assurez-vous que ces poubelles soient bien prises en charge par les agents d’entretien de votre entreprise (ou de vos locaux d’entreprise). Organisez l'enlèvement des déchets électriques et électroniques avec www.e-dechet.com quand vous avez atteint votre seuil maximum;
  • Faire une animation pour former les collaborateurs aux règles du tri. En effet, les règles du tri des déchets sont parfois complexes.

Organiser une animation sur les règles du recyclage

Informez l'ensemble des collaborateurs de la mise en place d'une collecte séparée pour les déchets.
Demander un devis Nous contacter ! Rss Actualités Twitter Linkedin Youtube